N’avez-vous jamais dessiné sur les murs de votre maison quand vous étiez petit ?

Partagée entre l’interdit et le besoin de s’exprimer sur un support visible par tous, la peinture murale constitue un moyen pour dessiner ses rêves et ses revendications. Particulièrement au Nicaragua qui a connu une guerre civile dans les années 70-80.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le dossier de présentation du projet : Dossier de présentation

 

Le projet se déroulera en deux parties.

1/ Un voyage d’un an au Nicaragua

carte-perou-amerique-du-sud1Nous irons à la rencontre des peintures murales et de leurs auteurs. Les dessins et les photos que nous réaliserons constitueront une exposition à notre retour en France.
Nous organiserons également un atelier de dessin « si tu pouvais dessiner sur les murs ». Les Nicaraguayens qui y participeront pourront dessiner (sur le papier !) leur quotidien, leurs rêves, leurs souhaits, etc. Les dessins seront également présents dans l’exposition qui sera mise en place à notre retour en France, avec les dessins et les photos des peintures murales que nous aurons réalisés.
En parallèle, nous travaillerons dans des associations locales pour découvrir leur projet et y participer. Nous serons accueillies pendant les deux premiers mois de notre voyage par l’association APAN ; nous y donnerons des cours d’anglais aux enfants. Nous irons ensuite à Granada où nous travaillerons pour l’association La Esperanza Granada ; nous aurons pour tâche d’accompagner les enfants scolarisés et d’aider les professeurs.

2/ Une expo et des ateliers en France

L’année qui suivra notre voyage sera, nous l’espérons, bien chargée grâce à la mise en place d’une exposition itinérante et d’ateliers.
L’exposition sera composée des dessins et des photos de peintures murales étudiées au Nicaragua et des dessins effectués par les Nicaraguayens représentant leur quotidien, leurs rêves, leurs souhaits, etc.
Un atelier sera consacré au carnet de voyage : comment la fabrication d’un carnet de voyage sur les peintures murales nous amène à dépasser nos limites et nos préjugés sur ce qui nous entoure ?
Un autre atelier sera, lui, tourné vers le conte : les mots et les peintures murales sont indissociables au Nicaragua et nous souhaitons montrer la richesse d’un pays méconnu à travers ses contes.
Nous ne sommes qu’au début de notre aventure et il se pourrait bien que d’autres idées d’atelier émergent !

L’exposition et les ateliers sont proposés à toutes les personnes souhaitant participer au projet. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressé !

Publicités